$k=largeur();






L'autel de la Patrie de Thionville.



Lors de la Révolution, il fut érigé dans chaque ville de France au moins un autel de la Patrie.
Celui de Thionville est le dernier de ce type.
Construit à l'époque sur la place de la Révolution, il a été le témoinde nombreuses célébrations et de cultes révolutionnaires.
Il porte l'inscription « Erigé à la mémoire de la Révolution et des conquêtes du peuple français, le ler vendémiaire an V », soit le 22 septembre 1796, anniversaire de la fondation de la République.
Il s'agit d'un obélisque d'un style néo-classique très dépouillé, décoré sur l'une de ses faces d'un magnifique œil rayonnant, symbole de la connaissance intellectuelle et de l'influence des Lumières sur la Révolution.
Démonté en 1810, il attendra, caché dans un cimetière, d'être réinstallé à son emplacement actuel le 3 juillet 1948, en présence du Président de la République Vincent Auriol. L'autel de la Patrie de Thionville a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire à l'occasion de la commémoration du bicentenaire de la Révolution française, puis classé monument historique le 15 septembre 1995.